Qui sommes-nous ?

 

Arwiqa-Portiques

Un site et un magazine bimensuel bilingue franco-arabe sur la vie culturelle et intellectuelle française

أروقة، للثقافة الفرنسية المعاصرة 

موقع إلكتروني ومجلة تصدر كل شهرين تعنى بأصداء المشهد الثقافي الفرنسي

Le site a été créé en décembre 2020.

Un numéro 0 du magazine a été mis en ligne en octobre 2020

Le numéro 1 du magazine sera publié en ligne le 27 juin 2021 sous un format PDF, puis tous les 2 mois.

Le site et le magazine sont édités par la société Culture-mag

Société à responsabilité limitée,

No Siret : 881 348 825 00012

Siège social : 104 Avenue de la république 75011 Paris

المؤسس : محمد عادل مطيمط         Fondateur : Mohamed Adel Mtimet

رئيس التحرير : محمد عادل مطيمط   Chef de rédaction : Mohamed Adel Mtimet

     رئيسة تحرير الشؤون الفنية    

Rédactrice en chef associée, chargée du secteur artistique : Muriel Charrière,

مدير النشر : فاروق مسلّم                   Directeur de publication : Farouk Msallem  

 

Origine du projet et perspectives

 

Il faut considérer toute culture comme possédant

une dimension universelle. Or, cette dimension

est en fait un bien commun à la portée de toute l’humanité

Fathi Triki (philosophe tunisien)

     Le projet de créer un magazine bilingue franco-arabe est né du constat fait par Mohamed Adel Mtimet, enseignant chercheur tunisien en philosophie et histoire des idées, qu’il existe un lectorat arabophone intéressé par la vie culturelle, intellectuelle et artistique en France, mais qui ne peut y accéder car il n’existe pas de traductions, ni de revue en langue arabe qui participerait de cette diffusion.

    Fin 2020, il crée un site internet bilingue  Arwiqa Portiques (Magazine de la culture française contemporaine) pour permettre à des lecteurs arabophones et bilingues d’avoir accès à bon nombre d’articles de penseurs ou intellectuels français qui ne sont pas traduits et ne sont pas accessibles dans le monde arabe. Il publie en parallèle quelques interviews qui abordent des faits de société comme la laïcité.

    En mars 2021, l’arrivée dans le comité de rédaction d’une historienne de l’art et médiatrice culturelle, Muriel Charrière, va donner une dimension plus interculturelle au projet initial. L’idée de construire un pont entre la culture française et les cultures du monde arabe à partir de regards croisés sur le monde contemporain a pour objectif de favoriser un dialogue et de nouvelles perspectives.

    Dès le début,  des auteurs et des penseurs ont accepté de participer bénévolement à la naissance de ce magazine en publiant un article ou en participant à une interview. Aujourd’hui d’autres contributeurs sont invités à rejoindre l’équipe pour partager cette aventure éditoriale.

     Le comité de rédaction travaille actuellement à la parution du premier numéro de la revue Arwiqa-Portiques qui sera mis en ligne le 21 juin 2021, jour symbolique du solstice d’été choisi car le soleil monte le plus haut et éclaire le plus tard.

Ligne éditoriale

    La parution d’un magazine bilingue en lien avec la vie intellectuelle et culturelle française s’adressant à la fois à un lectorat arabe et français est une première, à notre connaissance, dans le monde de la presse française et arabophone. C’est cette idée de toucher un lectorat bilingue qui nous a enthousiasmés dès le départ.

   La philosophie et l’art occupent une place de prédilection afin de mettre au centre de ce magazine des valeurs humanistes et universelles de paix et de liberté dans le respect des droits de l’homme et de la femme,  pour une plus grande fraternité entre les peuples.

    Afin de créer une proximité avec les lecteurs, la priorité sera donnée à des interviews, une forme plus vivante pour aborder de façon ouverte des faits de sociétés et des sujets d’actualité.

    Il y aura aussi des dossiers thématiques réalisés aussi dans cet esprit de dialogue et d’échanges entre les cultures afin de favoriser une meilleure connaissance de l’autre dans sa singularité et dans le respect des idées et des croyances de chacun.  

   Des articles issus d’autres revues françaises partenaires du magazine seront traduits en arabe afin d’assurer leur diffusion et leur accessibilité dans le monde arabophone aussi bien en France qu’à l’étranger.

    Des brèves sur la vie artistique et culturelle ainsi qu’un dossier thématique sur une ville ou une région de France participeront de cette ouverture.

   Enfin un agenda culturel est prévu avec la participation d’internautes bénévoles qui viendront rejoindre l’équipe d’Arwiqa-Portiques.

    Un comité de rédaction bilingue est en train de se constituer avec des journalistes, chercheurs, écrivains, artistes… Des appels d’offre seront faits régulièrement afin de permettre à tout contributeur ayant envie de partager un domaine de connaissance ou une expérience personnelle ou professionnelle dans l’esprit du magazine de se positionner auprès de la rédaction.

    Dans cette perspective éditoriale, ce magazine s’adresse donc à un large public de lecteurs arabophones et français qui sont parfois entravés par le problème de la langue. En étant bilingue, Arwiqa-Portiques souhaite aussi contribuer à la diffusion de la langue française dans le monde arabe, et favoriser l’intégration des arabophones en France, car l’obstacle de la langue existe et participe de l’isolement qui contribue bien souvent à alimenter l’incompréhension.

Utopie ou réalité

   Le but de ce magazine est donc autant pédagogique qu’éthique (au sens spinoziste du terme : une bonne instruction est la voie optimale vers une meilleure intégration).

    Prendre le temps de connaitre l’autre, mieux se comprendre, savoir d’où viennent les pensées, les croyances et les valeurs de nos sociétés qui servent de fondements au monde contemporain, reste un espoir. A l’heure de la mondialisation, l’humanité est en quête de sens et de valeurs universelles entre les cultures, des cultures qui ne demandent qu’à être mises en lumière pour tendre vers un avenir apaisé. On peut citer à ce sujet Roger-Pol Droit interviewé le 10 avril dernier par Adel Mtimet pour la revue et qui notait qu’On constate (…) partout, et à toute époque, la présence active de passeurs de frontières, gens de dialogues, de découvertes, de traductions s’efforçant de construire des passerelles entre les univers culturels. Ce sont eux qui comptent, à mon avis, parce qu’ils travaillent toujours à rendre possible un monde commun, en ouvrant des espaces de rencontre“.

La Rédaction

Rédacteurs et rédactrices

Mohamed Adel Mtimet, rédacteur en chef et co-fondateur de la revue

Muriel Charrière, rédactrice en chef associée, chargée du secteur artistique

Comité de rédaction :

Mohamed Adel Mtimet / philosophie et activités intellectuelles.

Muriel Charrière /Arts-Musées

Malek Ouakaoui/ Cinéma et cinématographie/ Littérature française

Ahmed Nadhif : Journaliste.

Contributeurs :

Catherine Kintzler

Fathi Triki

Roger-Pol Droit…  

Anne-Sophie Clemencon 

Malek Ouakaoui

Stephane Douailler

Artuhur Cohen

Mohamed Adel Mtimet

Muriel Charrière

Conseillés de la rédaction

د. فتحي التريكي، أستاذ الفلسفة بالجامعة التونسية وممثل كرسي يونسكو للفلسفة بالعالم العربي.___Fethi Triki_Professeur de philosophie à l’Université de Tunis_Chaire de L’Unesco de la philosophie dans le Monde arabe.

د. حمادي بن جابالله، أستاذ الفلسفة بالجامعة التونسية___Hammadi Ben Jaballah_Professeur de Philosophie à l’Université tunisienne.